CAN


Mobilisation à quelques heures du fatidique quart de finale Gabon-Mali


Dans la presse en passant par les hommes politiques ( toutes tendances confondues) et chez le citoyen lambda , la mobilisation s’accentue à quelques heures (16H TU) du match comptant pour les ¼ de finale de la CAN 2012 opposant le Gabon au Mali, ce dimanche après-midi au stade de l’Amitié sino-gabonaise de Libreville.

Publié le 5 février 2012 à 06h46min par Arnaud MBENG
Màj : 5 février 2012 à 06h56min
Mobilisation à quelques heures du fatidique quart de finale Gabon-Mali
A lire aussi

Une « affiche inédite » titre le quotidien l’union qui , sur sa lancée argumente : « les Panthères et leur buteur Aubemeyang possèdent les cartes pour l’emporter contre Maïga Modibo et les Aigles ».
Pour sa part, Gabon Matin l’autre quotidien estime qu’après les rencontres de poules, on assiste à des « surprenantes combinaisons » en quarts de finale à l’image de Gabon-Mali ( 1ère confrontation officielle entre les deux pays ) qui s’annonce « équilibrée ».

La presse gabonaise donne ainsi la parole à Alain Da Costa Soares, ancien entraineur national parvenu le premier à ce stade de la compétition (1996 en Afrique du sud). Le technicien fait état également d’une « rencontre équilibrée » puisque Alain Giresse, coach de l’équipe malienne « connait bien le football gabonais pour avoir dirigé les Panthères pendant quatre ans (…) » et qu’il « aura son mot à dire ».

Aussi, M. Da Costa s’est-il permis « modestement » de conseiller l’encadrement technique gabonais chapeauté par Gernot Rhor de « tenir compte de la fraicheur des joueurs et aligner les athlètes aptes , parce que c’en est terminé avec les calculs du premier tour ».

Dans l’arène politique, des responsables de toutes tendances ( André Dieudonné Berre et Guy Nzouba Ndama pour la majorité ainsi que Zacharie Myboto , Moussavou King et bien d’autres de l’opposition ) soutiennent , à l’unisson, les Panthères devenues pour la circonstance le « seul parti national ».
Un spot télévisé diffusé sur Gabon Télévision, ce matin, montre les différentes personnalités, ballon en main, appeler les gabonais à poursuivre la « fusion » autour de leur équipe « fierté nationale » pour plus de victoires et que la « coupe reste ! » ,à la maison.

Le citoyen lambda, lui, pousse à un nouveau succès synonyme de qualification pour les ½ finale.
Des pronostics relayées par la télévision nationale-qui invite les populations à la discipline et au fair-play - vont dans le sens d’une sortie victorieuse des Panthères par 2 buts à 0 devant les Aigles du Mali.
Visiblement, le public gabonais demeure très remonté après les déclarations vendredi à la presse d’Alain Giresse : « Je n’ai pas besoin d’étudier les joueurs gabonais, je les connais tous avec précision et par cœur, s’ils venaient à battre le Mali, je démissionne ! ».

De son côté, Abib sylla , président de la diaspora malienne affirme qu’ il y aura « un seul vainqueur et que le meilleur gagne ».

En somme, au-delà de l’enjeu, « il ne s’agit que dans un match de football », peut-on entendre ici ou là au moment où les appels se multiplient pour exalter l’excellence des relations de l’axe Libreville –Bamako caractérisées par la forte communauté malienne vivant sur l’ensemble du territoire gabonais et la présence au Mali d’une colonie (Vert-Jaune-Bleu) constituée en majorité d’étudiants .

Sur l’aire de jeu, toujours ce dimanche, à Franceville (sud-est), l’autre demi-finale va opposer le Ghana à la Tunisie.

Samedi, la Guinée- Equatoriale a été éliminée par la Côte d’Ivoire (0-3) . Le même score a conduit la Zambie (3) au prochain tour après avoir écarté le Soudan (0).

En cas d’examen de passage réussi, le Gabon jouera contre la Côte d’Ivoire en ½ finale de la CAN Orange 2012.

Sources : site officiel des panthères

Dans la même rubrique

Retrouvez Foot241 sur...

FACEBOOK
TWITTER



Foot241 sur Twitter@foot241